L’humilité est à la raison, ce que la puissance des actions journalières apportent à un être, à l’humanité. Maxime Froget

Chaque personne réagit différemment face à une situation, l’être humain est unique, c’est un fait, les émotions se manifestent de manières différentes suivant les individus, mais elles ont toutes un rôle à jouer dans la construction, comme la destruction d’un être.

Les schémas de pensées

Force est de constater qu’une scission a toujours été présente dans notre société. Certaines personnes restent par exemple dans l’avarice lorsque d’autres sont dans le partage, la bonne santé du groupe.

Ceci est un des nombreux éléments qui amène la création de schémas de pensées différents, qui seront perçus par l’une ou l’autre des parties comme une incohérence totale.

La normalité n’est qu’une projection mentale qui est alimentée par le passé d’un être, ce pourquoi il a été créé, ce qui le fait vibrer, ce pourquoi il peut passer des jours, des nuits, sans relâche afin d’apprendre, comprendre, implémenter, optimiser, toute la connaissance qu’il acquiert au fil du temps et qui lui procure tant de plaisir.

Quelle est ma place dans ce monde ?

Nous faisons tous notre part dans ce monde, avec comme préambule, la sortie du système préétabli par les élites dirigeantes. Se reconnecter à ses doutes, ses peurs, sa joie de vivre, avoir sa propre opinion sur un sujet, ne plus suivre la masse, cela représente un incontournable pour celui/celle qui souhaite prendre sa vie en main et apporter sa part à l’humanité, l’oeuvre de sa vie.

Comment réagir face à l’adversité

Beaucoup de personnes se fragilisent avec le temps, les discours populaires amènent souvent à dire :

Tout ce qui ne tue pas, me rends plus fort.

C’est un fait, oui, cependant tout dépendra du contexte dans lequel la personne aura été plongée.

Nous ne pouvons pas imaginer à quel point, les émotions, ce qu’elles engendrent, peut-être décisif dans nos vies.

Apprendre de ses erreurs est primordial, à n’importe quel moment de sa vie, l’école de la vie est nécessaire, oui. Cependant, cela ne remplace en aucun cas un travail profond sur son être, au quotidien. En effet, nous stockons nos émotions de plaisir intense, ainsi que de douleur, au plus profond de nous.

Avec le temps, cela nous fragilise, nous devons faire le nécessaire pour nous libérer de ces souffrances, avant qu’elles n’aient un impact néfaste sur notre quotidien.

Gardez à l’esprit que l’échec est une réussite, mais qu’un corps sain, ainsi qu’un esprit libéré de toutes souffrances vous garantira le bonheur et la réussite, à vie.

Pourquoi davantage de personnes deviennent fragiles ?

Nos schémas de pensées ont été mis à mal avec le temps, notre société actuelle nous conditionne dès le plus jeune âge et nos libertés s’effacent petit à petit.

L’heure est aux réseaux sociaux désormais, à l’illusion notable qu’est le bonheur à travers la vitre d’un écran.

Désormais, il est en effet possible d’obtenir davantage d’émotions (tristesse, joie, désir…) en quelques minutes, simplement en parcourant ses différents réseaux, dit sociaux. N’oubliez-pas que ceci à un impact considérable avec le temps, sur l’intime connexion que nous avons avec notre être, l’essence même de nos pensées, de nos futures émotions et des choix que nous ferons.

Peu de personnes se protègent de toute cette mascarade, ce qui a pour effet d’accélérer cette dynamique de changement au sein du groupe.

Les leaders de demain

L’anti-fragilité permet bien plus que tout ce que le système actuel peut nous apporter. C’est une qualité clé qui sera la compétence des leaders de demain.

Tant de personnes se retrouvent dans des situations précaires, financièrement, spirituellement, au niveau de leur santé, ceci n’est pas un hasard, les clés de l’émancipation d’un être sont justement enfouies au plus profond de chacun de nous, prenons tout simplement le temps, de prendre le temps.

Comprendre le monde dans lequel nous vivons, appréhender le futur par l’utilisation d’outils puissants sur notre être, notre corps, deviendra avec le temps un prérequis de survie.

Conclusion

L’être humain est capable de beaucoup de choses, ses pensées et actions peuvent l’amener à sa perte, comme à la raison et à son épanouissement.

Cependant, rien ne remplacera la connexion qu’il pourra avoir avec le groupe, l’humanité, une connexion physique basée sur des liens sains et robustes.

La peur n’est qu’une projection mentale, qui se dissipe avec le temps, les expériences de vie, le travail sur sois.

Gardez à l’esprit que nul autre que vous ne sait ce qui est bon pour vous, tant que ceci se déroule dans une dynamique constructive, de progression pour l’humanité, tout est possible.